BIOGRAPHIE

EMILIO LAROCCA CONTE (Il Conte) est né à Maratea, un village dans le sud de l’Italie, le 14 Juillet 1988 et il a vécu à Trecchina, un village voisin, jusqu’en 2006. Il a commencé à étudier le piano à l’âge de 7 et mis à la flûte après cinq ans et devenir membre d’un orchestre local. Il a acheté sa première guitare électrique à l’âge de 14 en créant un punk rock power-trio dont il est aussi le chanteur. Il a également commencé à prendre des leçons de guitare classique avec M.ro Pino Racioppi et jouer de la basse dans un groupe de reprises pop/rock.

En 2006, il a déménagé à Bologne pour étudier Musicologie à DAMS – Musique, où il a étudié et toutes les disciplines connexes comme Histoire de la musique (du chant grégorien à Schoenberg et la Seconde École de Vienne), la théorie musicale (harmonie fonctionnelle, Counterpoint, dodécaphonisme), Ethnomusicologie, organologie, Esthétique et sémiotique. Il poursuit ses études en Master en Public et Communication sociale, a pris fin en Mars 2013.

De 2007 à 2013, il a assisté au cours de Bachelor of Arts in Music Performance à la Music Academy Europe, une école privée à Bologne, où il a étudié la guitare électrique avec Giacomo Castellano, Angie Passarella, Max Magagni, Alberto Bergonzoni, et d’autres bien connus italien des musiciens de session. Il participe également aux ateliers avec Carl Vehreyen, Paul Gilbert, Greg Koch, Marty Friedman, Greg Howe, Jeff Loomis, Jeff Waters, John Gomm, Kiko Loureiro, John Petrucci, Massimo Varini, Ricky Portera.
Dans la même période, il a pris des leçons privées de guitare avec Cristian Paduano.

De 2008 à 2012, il est devenu le guitariste et choriste de Shinigami Squad, un groupe de reprise Anime OST et RELIC, un groupe “mutant death metal” de Bologne. Voici venu aussi les premières tournées nationales, les sessions d’enregistrement en studio et tournages de clips vidéo. Le RELIC du projet est toujours actif avec un EP auto-produit et un couple de clips video qui marquent une collaboration à long terme avec Moviedel Productions.

En été 2010, il a marqué pour la première fois un court-métrage intitulé Bazza!, musique co-produit avec son compagnon d’université Renato Fiorito (sous le pseudonyme de Orchard’s Gull). L’intérêt pour les bandes est revenue à nouveau en Janvier 2013 avec la participation à un cours de musique pour les films financés par la Communauté européenne, dans laquelle sont fait la musique du short Barbara, réalisé par Orfeo Orlando (projeté à Cannes 2013) et L’ultimo proiezionista, dirigé par Vito Palmieri. En raison de la forte intention établie avec les participants, le CiakOrchestra, un ensemble dédié à la bande son du film avec des musiciens professionnels des milieux les plus divers (les membres de La Classica Orchestra Afro Beat, Faden Trio) sont nés. Leurs œuvres originales incluent La voglia di dormire, réalisé par Elio Di Pace, d’autres compositions vidéo et spectacles en direct avant la dissolution.
Au cours de la même période, elle a reçu sa première mission pour le court métrage expérimental de Break, dirigé par Ivan Selva, projeté au Festival de Venise en 2014.

Depuis le printemps 2013, il a étudié la conception sonore et la production musicale autodidacte, une passion née à l’origine pour donner un soutien électronique à la musique de Shinigami Squad mais qui se révèle être un projet à temps plein après leur dissolution. Les nouvelles possibilités créatives évoluent naturellement dans le projet Slow Wave Sleep, considéré comme une vanne d’évent avec des textes poétiques et plus tard avec de la musique.

D’octobre 2014 à mars 2015, il vit à Paris pour travailler avec les compositeurs Jacopo Baboni-Schilingi et Michele Tadini, développant des compétences en Max/MSP, un logicielle de programmation avec lequel il crée plusieurs synthétiseurs audio. La marque de ses productions est un outil de synthèse granulaire, très utilisé pour créer des atmosphères éthérées et des sons minces et glaciaires.

En 2015, il est retourné à Bologne pour travailler dans des studios locaux et collaborer en tant que guitariste dans les projets JureDuRé et OndAnomala. C’est le moment où KAI et Animal Instincts viennent à la lumière.

En novembre 2015, il déménage à Berlin. Slow Wave Sleep a évolué en un projet éclectique axé sur les chroniques surréalistes de Rèfles, un personnage fantastique et une sorte d’alter ego. Avec Hypnagogic, le projet explore les nouvelles possibilités créatives offertes par crowdsourcig. Un album conceptuel – The Awakening Penguin – un court métrage – Sgamos vs Fates – et un flux de conscience – Congruence – sont réalisés avec un total d’environ 43 personnes impliquées dans deux ans d’écriture.

De janvier à septembre 2016, il est claviériste chez Spookshow Inc., un projet international éclectique né en Lituanie, qui a fondé l’industrie des métaux et des puces avec des images cyber-punk. Vision from the Blinded World est le couronnement de cette période.

En 2016, il a inscrit My Little Sister le troisième film de slasher d’horreur réalisé par Maurizio et Roberto Del Piccolo et produit par Moviedel Productions, disponible pour la distribution dans le monde entier grâce Wild Eye Releasing (Etats-Unis/Canada), Films Gauche (Royaume-Uni/ROI), CG Entertainment (Italie). En outre, la bande RELIC participé dans la bande originale avec la toute nouvelle chanson Horrorstoner, utilisé comme backtrack pour les crédits, alors que M. Del Piccolo a dirigé la vidéo promotionnelle de la chanson inspirée du film. Le film et la vidéo ont reçu une reconnaissance internationale grâce à des festivals et des récompenses indépendants.

Être actif dans la scène technologique dynamique et créative de Berlin a été un tournant pour la vie d’Il Conte. Chaque jour, il participe à des débats et des spectacles de nouvelles technologies et à la manière dont ils peuvent améliorer la vie des gens. Il a collaboré comme concepteur de son et développeur de logiciels pour Aitokaiku pour comprendre le comportement d’une technologie musicale qui utilise l’intelligence artificielle pour transformer les entrées externes en musique. Il a quitté le projet en Octobre 2016 pour fonder Nilasphere, son démarrage propre concentré sur la production de divertissement de nouvelle génération grâce à de nouvelles technologies telles que la réalité virtuelle et augmentée. Vena, la première démo produite explore de nouvelles façons de création musicale et de croisement artistique.

Snare on